Sang Froid : Un Conte de loups-garou

ImageUne fois n’est pas coutume, le jeu indépendant nous régale encore de ses bonnes idées, au travers d’un jeu qui fleure bon la stratégie, les légendes, le XIXe siècle et le Canada ! Sorti il y a un peu plus d’un an, Sang Froid nous conte l’histoire palpitante des frères O’Carroll, devant sauver leur sœur Joséphine d’un mal étrange. Elle est en effet sujette à des possessions qui la plongent dans un état de transe étrange. Seulement le médecin qui était censé tenter de la guérir n’est jamais parvenu jusqu’à la ferme des deux frères, isolée dans la forêt. Et comme si ça ne suffisait pas, les loups sont devenus agressifs, et tentent de s’en prendre à la cabane où Joséphine se repose. Ils se retrouvent d’ailleurs bien vite accompagnés de terribles créatures démoniaques, les loups-garou. Les deux frères vont devoir organiser la défense de leur domaine, pour éviter que leur sœur soit blessée, avec l’aide de pièges divers.

Sang Froid est donc une sorte de Tower Defense avec des idées et un concept qui changent des TD habituels. On est bien loin d’un Orc Must Die! ou d’un Dungeon Defenders (cf. article correspondant). Au début d’une nouvelle partie, vous devrez choisir lequel des deux frères vous souhaitez incarner. Ti’Jack, le grand frère est à réserver à ceux qui souhaitent un challenge plus corsé, car il est peu puissant au combat, et vos pièges seront vos seuls alliés. Il faudra donc être ingénieux. Ti’Jos, le petit frère, ne l’est que de nom. C’est un colosse, qui conviendra aux débutants, car il est capable d’affronter une horde sans trop en pâtir. Il a plus de vie, et plus de force, aussi peut-il compenser un manque d’inspiration stratégique. Avant chaque niveau, Joséphine est prise d’une transe, et vous révèle les endroits où vont apparaître les loups, ainsi que leur nombre, leurs points de vie, et le chemin qu’ils emprunteront. Ces informations sont capitales pour préparer une défense efficace. En effet, contrairement à Orcs Must Die! pour ne citer que lui, la carte est très grande, et il est impossible de combattre sur plusieurs fronts de façon rapide. Vous aurez du chemin à parcourir, qui laissera en général le temps aux loups d’attaquer la maison. La planification de la défense est donc capitale, et la moindre erreur de calcul peut être fatale.

Pour vous aider dans vos combats nocturnes, vous disposez d’une hache, et d’un fusil. Vous aurez également toute la journée pour vous préparer, et placer vos pièges. Vous pouvez donc vous rendre au village non loin pour faire quelques achats. Acheter des boissons aux effets divers, racheter des munitions, faire bénir vos armes, remplacer votre vieille hache par une toute neuve, etc. Veillez à ne pas trop dépenser au village, car certains pièges coûtent également quelques sous. Ces derniers sont assez variés, même si peu nombreux, et permettent de faire face à la plupart des situations. Cela va du classique piège à loup, au champ de pieux en passant par l’appât, ou le filet suspendu. Je ne révélerais pas les pièges plus avancés, car j’ai apprécié les découvrir par moi-même aussi n’enlèverais-je pas ce plaisir à autrui. Tout au plus dirais-je que le jeu allant de l’avant, les ennemis sont de plus en plus coriaces, et que des pièges adaptés vous sont octroyés. La carte est toujours la même, mais au fil du jeu, vous aurez de nouvelles voies ouvertes dans la forêt, et plus de bâtiments à protéger. Les choses se corseront alors, car il faut gérer, vague par vague les trajets des créatures, sans compromettre votre défense. Je m’explique. Vous êtes informé de tout ce qu’il va se passer pour la nuit. Mais vous n’avez que peu de temps entre chaque vagues, et il est impossible de revendre, ou de poser un nouveau piège une fois la nuit commencée. Votre but est alors d’activer les pièges qui en ont besoin, et de finir les créatures qui ont survécu. Mais parfois on pose un piège pour la vague 3, et c’est un loup de la vague 1 qui se le prend. De quoi saper la défense préparée. Il faut donc bien prendre le temps de réfléchir à chaque façon de tuer les bêtes de chaque vague.

Quelques mécaniques intéressantes viennent apporter du relief au jeu. Je pense par exemple à la faculté des loups à pister leurs proies. En effet, à un moment du jeu, le vent commence à  avoir de l’importance. Selon comme il est tourné, les loups peuvent vous sentir à distance. Aussi viendront-il à l’endroit où vous vous trouviez quand ils vous ont flairé. Cela peut être un fléau, car il s’éloignent de la route que vous leur aviez tracée, mais cela peut aussi être utilisé à votre avantage, pour les amener où vous le voulez par exemple. La même chose fonctionne aussi avec le bruit. Vous pouvez crier ou tirer au fusil pour attirer les loups alentours. Ces deux actions augmentent également votre Facteur d’Intimidation, une autre mécanique utile lorsque vous êtes face à une meute. Vous dégagez une aura d’intimidation qui retient les loups d’attaquer. Mais peu à peu celui-ci diminue, et vous laisse à la merci d’un coup de croc. Un cri ou un tir peut ainsi vous permettre de tenir en respect les créatures, pendant que vous remplissez votre barre d’endurance, ou que vous rechargez votre fusil.

Je n’évoque pas le scénario, car il est intéressant à découvrir au fil des niveau, mais je m’arrête un instant sur la musique qui est excellente et participe à créer une ambiance bien particulière. Jouer à Sang Froid, c’est se plonger dans les forêts denses et enneigées du Canada du XIXe siècle. Les musiques sont pour la plupart exécutées au violon, qui vous accompagne partout. Tantôt calme et nonchalant au village, tantôt énervé et enjoué au combat, il donne aux situations une saveur particulière et vous immerge dans ce contexte à la fois sauvage et civilisé.

Pour conclure, Sang Froid est un bon jeu qui, bien que difficile, donne envie, par son ambiance et son gameplay intéressant. La musique joue pour beaucoup également, et les voix des personnages donnent un charme supplémentaire (elles sont évidemment doublées en québecois !). Un jeu qui conviendra sans doute aux stratèges qui aiment prendre le temps de vérifier que tout est bien placé. J’ajoute également un aspect RPG qui permettra à votre personnage de prendre des niveaux, afin de gagner quelques compétences parfois très utiles. Sang Froid est un conte qu’il est plaisant de se faire raconter, et il serait dommage de passer à côté.

Publicités
Cet article a été publié dans Chroniques simples. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s